Foire Aux Questions

Préparez votre passage dans l'univers du
Vélo à Assistance Électrique et
trouvez toutes les réponses à vos questions

Comme vous le savez, la crise sanitaire due au Covid-19 a déstabilisé l’économie générale, y compris celle du vélo. Suite à une forte demande en provenance des consommateurs, les stocks de vélos en magasin et dans les entrepôts se sont appauvris. En parallèle, les retards de livraison de matières premières et de composants ont forcé les usines d’assemblage à réduire leurs rythmes de production. Nous avons alors connu des difficultés d’approvisionnement durant plusieurs mois.

En cette année 2022, la situation s’est stabilisée et nous sommes réapprovisionnés, suivant les fournisseurs, depuis plusieurs mois. Les conditions sont moins souples que par le passé, mais nous avons déjà un large choix de vélos en stock, que ce soit des VTC, des VTT ou des Gravel.

En bref, nous avons plus de contrainte qu’auparavant mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas de pénurie de vélos.

Un VAE est un vélo doté d’un moteur électrique qui vous assiste lorsque vous pédalez à une allure inférieure à 25km/h.

Ce moteur peut se situer à deux endroits ; à l’intérieur du moyeu pour le moteur « roue » (avant ou arrière) ou au niveau du pédalier pour le moteur « central ».

Mis à part leur emplacement sur le vélo, ces deux motorisation vont se différencier dans la manière avec laquelle elles vont fournir l’assistance.

Le moteur « roue », doté d’un simple capteur de pédalage, se caractérisera par sa vivacité à l’amorce du pédalage et la sensation d’une mise en route « On/Off ».

Doté d’un capteur de force et de cadence, le moteur « central » procurera une assistance proportionnelle à votre effort et la sensation d’un pédalage plus naturel.

Pour éviter toute erreur dans le choix de votre futur VAE, et vous orienter vers la bonne famille de vélos, vous devez dans un premier temps vous demander ce que vous souhaiterez faire avec : vous balader sur routes et/ou chemins, aller au travail ou faire vos courses, faire du sport sur route ou en tout-terrain, etc. Les éventuels besoins d’équipements (porte-bagage, gardes-boue) et d’ergonomie (seuil d’enjambement bas ou non) vont également être à considérer.

Dès la famille déterminée, la question des besoins plus ou moins élevés d’assistance et d’autonomie vont vous guider dans le choix de la motorisation et de la capacité de la batterie.

L’aisance du moteur dans les difficultés est déterminée par le couple moteur mesuré en Nm (Newton par mètre). Plus le couple est élevé, plus le moteur pourra vous aider au démarrage et dans les montées.

Dans le Gers, une batterie de 400wh procure une autonomie moyenne de 60 à 80 km, 80 à 100km pour une 500wh et plus de 100km pour une 625wh.

Un outil mis en ligne par BOSCH permet de connaître le type de VAE et la configuration moteur/batterie les plus adaptés à votre pratique.

ATTENTION : l’autonomie du vélo n’est pas uniquement déterminée par la capacité de la batterie. Le poids total embarqué, le dénivelé, l’utilisation des vitesses et des modes d’assistance sont également déterminants. Tous ces paramètres sont regroupés dans un assistant d’autonomie disponible en ligne.

La garantie légale de conformité vous couvre, pour une durée de 2 ans à compter de la date d’achat du vélo, contre tout défaut de fabrication pouvant être rencontrés sur l’ensemble des éléments qui composent un vélo tels que la transmission, les freins, les roues ou les éléments électroniques (dont le moteur et la batterie).

Concernant le cadre, les marques proposent souvent une extension de garantie (dite « commerciale ») jusqu’à une durée globale de 5 ans voire à la vie totale du vélo (ex : Cannondale).

Toute demande de prise en garantie est soumise à étude du dossier et expertise par la marque du vélo ou du composant dont nous sommes l’intermédiaire.

Veuillez tenir compte que la garantie n’étant pas cessible, l’acheteur d’un vélo d’occasion ne pourra pas la faire valoir auprès de la marque, y compris avant la fin de durée légale.

Contrairement aux voitures électriques, un VAE ne dispose pas de système de régénération de l’énergie, la batterie ne se recharge donc pas en roulant.

Pour faire le plein d’électricité, un chargeur adapté est livré avec votre vélo. La procédure est simple, connectez dans un premier temps le chargeur à la batterie, puis au secteur. Veillez à respecter cet ordre afin de ne pas mettre le chargeur sous tension avant la connexion à la batterie et d’éviter tout phénomène d’arc électrique.

Si vous ne disposez pas de prise à proximité du lieu de stockage de votre vélo, la batterie de la plupart des VAE est amovible.

La durée de vie d’une batterie de VAE est en moyenne de 5 à 7 ans. Elle est déterminée par la qualité de ses cellules mais aussi, et surtout, par les conditions d’utilisation et de stockage.

Pour quantifier l’« âge » d’une batterie, on va compter les cycles complets de charge/décharge, c’est à dire le rapport entre la quantité totale d’énergie chargée/déchargée et la capacité d’origine de la batterie.

Les batteries Bosch sont réputées pour conserver 60 à 70 % de leur capacité d’origine après 500 cycles de charge, soit au moins 25000km.

Pour plus d’informations, le « Guide de la batterie VAE » édité par Bosch est disponible gratuitement en magasin, n’hésitez pas à nous le demander lors de votre prochaine visite.

Sécurité

En France, le port du casque n’est obligatoire que pour tous les enfants de moins de 12 ans. En tant que pratiquants, nous conseillons cependant à tout cycliste de s’équiper d’un casque adapté à sa pratique.

Pour votre sécurité, pensez également à bien voir et être vu. Vous pouvez vous orienter vers l’installation sur le vélo d’accessoires tels qu’un rétroviseur et un écarteur de danger. Le port d’un gilet réfléchissant peut-être un bon complément notamment si vous êtes amené à rouler de nuit ou hors agglomération.

Bagagerie

Pour le transport de marchandises, vous pouvez vous orienter vers différentes solutions :

– Un panier sur le guidon pour un poids de chargement limité à 5kg,

– Des sacoches, un panier ou un top-case installés sur le porte-bagage arrière. Le poids de chargement sera alors limité à 25kg,

– Pour des besoins de chargement plus élevés, la marque Andersen (disponible en magasin) propose des chariots de courses pouvant être attelés à l’arrière du vélo et offrant des capacités comprises en 40 et 50kg pour un volume utile de 39 à 70 litres. Équipés de roues avec revêtement en caoutchouc, ils seront le compagnon idéal de vos courses au marché ou supermarché.

Nous vous invitons à venir en magasin pour obtenir plus d’informations et découvrir notre sélection disponible en stock.

Depuis le 1er janvier 2021, le marquage et l’enregistrement des vélos est obligatoire en France pour tout vélo vendu neuf par des professionnels. Cette obligation a été étendue, le 1er juillet 2021, aux vélos d’occasion vendu par des professionnels. Vous trouverez toutes les informations concernant cette obligation sur le site de l’APIC et de l’administration française.

En complément du marquage, l’utilisation d’au moins un bon antivol permettra de fortement sécuriser votre vélo. Puisque avec les bons outils, aucun antivol n’est infaillible, nous vous conseillons de ne pas faire de petites économies et de choisir des antivols de qualités et adaptés à vos besoins. Plus ils sont solides et plus ils retarderont les voleurs en leur compliquant la tâche. Chaine, à sections avec fourreau de transport, antivol de cadre type « fer à cheval » couplé ou non à une chaine sont autant de formats à étudier.

Des antivols spécifiques existent également pour sécuriser les composants du vélo tels que les roues ou la selle.

Pour aller encore plus loin, vous pouvez également équiper votre vélo d’un tracker GPS. Prévoyez un budget de départ de 150€ minimum associé à un forfait annuel variable selon la marque.

Mise à part la présence d’une commande servant à piloter l’assistance et éventuellement d’un écran, l’utilisation d’un VAE ne diffère pas de celle d’un vélo classique.

La bonne utilisation des vitesses reste indispensable pour conserver une fréquence de pédalage adéquate et obtenir la meilleure performance du vélo. Un changement de rapport à chaque évolution de pente ou d’allure est donc essentiel.

Une fréquence de pédalage supérieure à 60 tours de pédales par minute permet d’obtenir une bonne efficacité du moteur. En pratique sportive, cette fréquence peut dépasser les 90 tours par minute à certaines occasions comme la montée d’un talus à VTT.

L’utilisation d’un rapport de vitesse adapté à la situation permettra donc d’utiliser un mode d’assistance moins élevé, de réduire la puissance demandée au moteur et d’optimiser l’autonomie du vélo.

De la même manière que son utilisation, l’entretien d’un VAE ne diffère pas beaucoup de celui d’un vélo classique.

Un contrôle régulier de son état général, de l’usure des plaquettes de frein, de la pression et usure des pneus, permettra à votre vélo de vieillir dans de bonnes conditions. Son lavage, notamment au niveau de la transmission, évitera que les saletés ne s’incrustent et que les composants du vélo ne s’use prématurément. Pour cela, utilisez des méthodes douces plutôt qu’un nettoyeur haute pression (eau savonneuse + brosse ou éponge, simple jet d’eau pour le rinçage). Une fois le vélo propre et sec, n’oubliez pas de lubrifier la chaîne.

Concernant la partie électronique (moteur, batterie, écran et commande déportée), nous parlerons de bon sens plutôt que d’entretien : limitez au maximum l’exposition à l’eau, stockez les éléments à l’abri de la lumière, de l’humidité et des températures extrêmes (inférieures à 10°C et supérieures à 30°C).

Pour plus d’informations, le « Guide de la batterie VAE » édité par Bosch est disponible gratuitement en magasin, n’hésitez pas à nous le demander lors de votre prochaine visite.

Étant donné leur poids, le transport des Vélos à Assistance Électrique nécessite un équipement adapté et sûr.

Le plus « simple et pratique » reste l’utilisation d’un porte-vélo de type « plateforme » à installer sur la boule d’attelage du véhicule. En général, ce type de porte-vélo accepte de 1 à 3 vélos, jusqu’à 30kg chacun, pour une capacité de charge totale de 60kg.

Les portes-vélos de hayon ou de toit sont à proscrire. Le poids du chargement, ne serait-ce que d’un VAE, pourrait endommager la carrosserie de votre véhicule.

Un véhicule utilitaire assurera un transport à l’abri des éléments (soleil, froid, pluie, etc), des dégâts accidentels (accrochages avec un autre véhicule, projections de gravillons) et du vol.

ATTENTION : Si vous transportez votre vélo sur un porte-vélo, pensez à retirer la batterie de son emplacement. Ainsi, vous allègerez le chargement et la batterie voyagera en sécurité dans l’habitacle.

Certains utilisateurs trouvent que leur VAE ne roule pas assez vite et cherchent à enfreindre la réglementation en le débridant. Plutôt floue jusqu’à présent, la loi s’est durcie avec la modification le 24/12/2019 de l’article L317-1 du code de la route .

Toute modification du comportement de l’assistance d’un VAE expose son propriétaire/utilisateur à une peine d’un an de prison et 30.000€ d’amende. La sanction est de 2 ans de prison et 30.000€ d’amende pour tout professionnel ayant agit illégalement.

Les marques, quant à elles, se réservent le droit d’invalider la garantie du matériel en cas de modification.

Vous comprendrez donc que nous refuserons d’intervenir sur tout vélo modifié si son propriétaire nous informe du débridage avant le dépôt en magasin. Dans le cas où nous n’ayons pas été informé au préalable, nous serons tenus de retirer tout équipement illégal et de remettre le vélo dans sa configuration d’usine.